Quelle puissance choisir pour mon poêle ?

La règle principale est 1kW = 30m³

Attention, c’est l’énergie nécessaire pour avoir une température de 21° quand il fait moins -10° dehors pour une maison correctement isolée.
En général le bois n’est pas le seul apport d’énergie dans la maison et donc le besoin est inférieur.

Dans votre calcul de la puissance nécessaire ne prenez en compte que les pièces que le poêle va logiquement chauffer ! L’air n’ira pas dans les pièces froides (au fond des couloirs au rez de chaussé ou les salles de bains par exemple).

Une règle de base : Il vaut mieux sous dimensionner son poêle à bois que de surdimensionné sa puissance.

par exemple, avec le poêle COURANCES , 7 kW de puissance, je vais pouvoir chauffer jusqu’à 120 m² lorsqu’il fera des grands froids et avoir le confort et le plaisir de la flamme lorsque vous n’aurez besoin de compenser quelques degrés, comme en demi-saison !

Comment nettoyer la vitre de mon poêle à bois ?

Quand la vitre sera tiède ou chaude. Le nettoyage en sera facilité et les taches partiront facilement en faisant attention à ne jamais en projeter sur les joints ou sur les pièces métalliques. Vous pourriez les endommager.

Le nettoyage de la vitre peut provoquer des coulures. Il est donc conseillé de  protéger la moquette, le lino ou le parquet avec du papier journal. Protégez vos mains par des gants de ménage.

Entretenez le poêle et la vitre régulièrement : ainsi les cendres et la suie ne pourront pas de s’accrocher et s’accumuler sur le verre.

Quel bois choisir ?

Proscrire tout bois de récupération (déchets de meubles, de construction, etc) car sa combustion peut dégager des molécules toxiques. À moins d’être sûr qu’il n’ait subi aucun traitement…

Procurez-vous du bois sec ou laissez-le sécher chez vous. Brûler un bois vert ou humide, c’est diviser par 2 le rendement de son poêle, l’encrasser rapidement, et multiplier par quatre les polluants atmosphériques.

Si vous achetez votre bois, exigez la marque “NF bois de chauffage” qui garantit :

  • Le degré d’humidité des bûches (H1 = bois sec, moins de 20 % ; H2 = bois non sec, plus de 20 %) : la teneur en humidité du bois frais atteint environ 50 %. Lorsque ce taux n’atteint plus que 20 %, c’est-à-dire environ après 24 mois, le bois peut servir de combustible
  • La quantité  livrée, en stère : le volume varie selon la taille des bûches : 1 m³ (bûches de 1 m), 0,8 m³ (bûches de 50 cm), 0,7 m³ (bûches de 30 cm)